Publié le Laisser un commentaire

Donner des livres aux enfants défavorisés : pour quoi faire ?

Jacques Hervaut de Co-lectif et des enfants en pleine distribution de livres

Une matinée en maternelle avec co-LECTIF

Un reportage de Florence Denieul

Pourquoi donner des livres aux enfants ? J’ai suivi Jacques Hervault, de l’association co-LECTIF, dans sa distribution hebdomadaire de livres aux enfants de l’école maternelle Emile Pajot de Pontault-Combault. Je vous raconte cette matinée qui m’a laissé un vrai goût de reviens-y.

“Merci Jacques !”

Tiago, Abigaël, Evy et leurs amis sont les « moyens » et les « grands » de leur classe. Lorsqu’ils nous aperçoivent, Jacques et moi, ce mardi matin, certains poussent un petit « oh » inquiet suivi de « Je crois que j’ai oublié mon sac à la maison ». Mais tous les petits sacs jaunes sont bien là. Les parents, à défaut des enfants, n’ont, eux, pas oublié.

Nous vidons les sacs et installons les livres qu’ils contiennent sur la table. Nous sommes prêts. Jacques appelle les enfants par groupes de quatre. Ils nous rejoignent spontanément, avec entrain mais sans bousculade. Le rendez-vous est devenu une habitude et les consignes sont bien intégrées.

Il y a quand même un brin de curiosité supplémentaire dans leurs yeux, dû à ma présence. Je redis bonjour à chacun et chacune, nos regards se croisent un peu intimidés… Et puis très vite ce sont les livres qui captent l’attention.

Nos regards se croisent un peu intimidés… Et puis très vite ce sont les livres qui captent l’attention.

Au moment du choix, la personnalité de chaque enfant s’exprime déjà pleinement. Certains regardent toutes les couvertures avant de se décider. D’autres se laissent porter par leur intuition. Plusieurs choisissent spontanément des livres qu’ils ont déjà rapportés à la maison plusieurs fois. Sans doute ont-ils tissé un lien particulier avec l’histoire qui leur a été racontée. Jacques leur rappelle gentiment la règle « pas plus de deux fois le même livre » et les invite à de nouvelles découvertes.

C’est l’occasion pour moi de leur demander s’ils ont aimé le livre, s’ils ont aimé sa lecture par leurs parents. À chaque fois bien sûr, la réponse est oui et les yeux des enfants me parlent de la douceur d’un moment partagé.

« Merci Jacques ! » Et déjà, les voilà repartis jouer ou écrire avec Madame Artige la date du jour. Notre intervention est discrète et rapide car c’est à la maison que doit se nouer la discussion.

Jacques Hervaut de Co-lectif, préparant ses livres avant de rencontrer les enfants
Jacques Hervaut de Co-lectif, préparant ses livres avant de rencontrer les enfants

Une invitation à la lecture en famille

Jacques m’invite à poursuivre l’échange chez lui pour découvrir l’autre versant de son action : l’accompagnement des familles. C’est un travail de fond qui s’appuie sur un contact régulier avec les parents : sensibilisation aux bienfaits de la lecture partagée en début d’année, conseils écrits pour rendre la lecture plaisante, courts messages mail de recommandations, bilan téléphonique individuel à mi-parcours.

Nous évoquons l’objectif essentiel du projet : créer un moment récurrent de partage au sein de la famille en misant sur le lien et le jeu, pour faire naître le plaisir de lire. Les parents qui ont des difficultés avec la lecture et/ou la langue française sont pleinement intégrés à la démarche : ils sont encouragés à s’appuyer sur les images pour inventer une histoire dans leur propre langue ou à progresser pas à pas avec leur enfant.

Nous parlons aussi des premiers résultats observés. Les maîtresses notent que les enfants mentionnent facilement les titres des livres qu’ils ont emportés chez eux et que lorsque l’un de ces livres est lu en classe, l’intérêt de tous les élèves est relancé. Les parents rapportent que les enfants sont souvent impatients de lire leur nouvelle histoire et que le fait d’avoir un nouveau livre à la maison chaque semaine crée une dynamique de lecture jusque dans la fratrie.

Pour Jacques, cela signifie que le pari est gagné : le goût de la lecture en famille s’est installé. Il se transformera progressivement en habitude qui apportera plus de facilités d’apprentissage aux enfants lors du passage à l’école élémentaire. C’est ce qu’a prouvé une étude de Carlo Barone(1), chercheur à Sciences-Po, que Jacques a découverte par hasard et sur laquelle il s’est appuyé pour monter son projet.

Les livres apportés par Jacques Hervaut aux enfants.
Les livres apportés par Jacques Hervaut aux enfants.

Réduire les inégalités dans l’acquisition des savoirs

Carlo Barone a suivi 1800 enfants dans 45 classes REP et REP+ des 18e, 19e et 20e arrondissements de Paris. Il a imaginé ce dispositif d’encouragement de la lecture partagée et validé son impact dans la réduction des inégalités de développement des compétences langagières, indispensables au développement cognitif et à la réussite scolaire.

Il a mis en évidence une réduction de 42% des inégalités de développement langagier lorsque les familles les moins scolarisées lisent régulièrement avec leurs enfants.

Carlo Barone, chercheur à Sciences-Po, a mis en évidence une réduction de 42% des inégalités de développement langagier lorsque les familles les moins scolarisées lisent régulièrement avec leurs enfants.

Augmenter la quantité de livres pour enfants et la qualité des interactions autour de ces livres dans les milieux les plus éloignés de la lecture constitue un puissant levier pour réduire à terme les inégalités de réussite scolaire.

Libre comme Lire souhaite donc que co-LECTIF puisse intégrer plus d’enfants de Pontault-Combault dans cette dynamique. Plusieurs pistes sont à l’étude :

  • fournir également des livres aux élèves de petite section de l’école Emile Pajot, qui sont demandeurs,
  • élargir l’initiative à l’école maternelle Pablo Neruda, qui redirige ses élèves vers l’élémentaire d’Emile Pajot.
Article par Florence Denieul


(1) La lecture partagée : un levier pour réduire les inégalités scolaires ? L’évaluation par expérimentation aléatoire d’un dispositif dans des écoles maternelles

Carlo Barone, Denis Fougère, Clément Pin

LIEPP Policy Brief – Sept-2019

https://spire.sciencespo.fr/notice/2441/ml2r54pbl83jbcgjsnppubc6u#_ga=2.118104137.194515124.1651749930-951281763.1651749930

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.