Publié le Laisser un commentaire

Du vent dans les mots : au plus près des habitants de Lille Sud

Séance de lecture Du Vent dans les mots

Libre comme Lire accueille avec grand plaisir Du vent dans les mots, une nouvelle petite association bien implantée dans son quartier où elle embarque joyeusement les habitants dans des aventures littéraires, poétiques et sensibles.

Les propositions les plus belles

Philosopher au collège,
inviter chez soi une lectrice et une musicienne, et ses voisins, pour des lectures à domicile
écrire un recueil de nouvelles qui font frémir,
se former à la lecture à voix haute,
écouter des poésies chuchotées à travers des tuyaux,
se glisser sous un tipi pour lire,
danser avec un texte lu les pieds dans l’herbe,
envoyer un message rédigé sur la carte postale créée avec une illustratrice,
pousser la porte d’une librairie avec le chèque-lire offert

et tant d’autres aventures à partager avec les mots, les artistes et les penseurs invités par Du vent dans les mots !

Des propositions à chaque fois tout aussi enthousiasmantes qu’exigeantes, reposant sur des collaborations avec des professionnels reconnus, et prenant place dans les différents lieux de vie du quartier : au pied des tours, sur le marché, dans les parcs, les centres sociaux et la médiathèque bien sûr, les salles d’attente des PMI et ailleurs aussi. Mais toujours, ou presque, à Lille Sud, le quartier populaire “derrière le périph'” où est bien implanté Du vent dans les mots.

Pour les habitants du quartier de Lille Sud

Et c’est une des caractéristiques essentielles de cette association, qui nous semble particulièrement remarquable, à Libre comme Lire : se concentrer sur un territoire bien défini, y multiplier les propositions autour des mots, nouer des liens forts avec des habitants qui reviennent, d’atelier en atelier, amènent leurs amis, s’en font de nouveaux, entrent dans des lieux culturels où ils ne pensaient pas avoir leur place mais où ils retrouvent des intervenants bien identifiés, connus, appréciés.

La richesse du travail des “petites associations de quartier”

Lorsque la lecture n’a pas été offerte comme une évidence dans la famille, que les mots font peur, que les médiathèques semblent réservées à d’autres, il y a bien un travail d’apprivoisement progressif qui doit se faire. Celui-ci réclame du temps, des rencontres multiples et variées, avec des approches différentes, dans des lieux différents, des partenaires d’aventure divers. À la fois pour que chacun, selon sa sensibilité propre, ait la possibilité de faire un jour l’expérience singulière qui lui servira de déclic, mais aussi parce que la valeur que nous attribuons à une activité (comme la lecture, l’écriture) nait en bonne partie du regard positif que portent sur elles ceux en qui nous nous reconnaissons.

C’est tout l’intérêt du travail de celles que nous appelons avec beaucoup d’admiration les “petites associations de quartier” : instaurer progressivement un rapport à la lecture et aux mots naturel et enthousiaste grâce à un travail de partage à la fois dense et varié.
Du vent dans les mots en offre un exemple remarquable.

Découvrir Du vent dans les mots sur Libre comme Lire
Découvrir les actions de Du vent dans les mots : Lectures à domicile et Formation de professionnels divers à la lecture à voix haute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.