Publié le 2 commentaires

Libre comme Lire lance l’opération marques-pages dans les librairies et médiathèques

À partir d’aujourd’hui, pour promouvoir nos associations, nous allons distribuer 50,000 marque-pages dans les librairies et médiathèques.

Nous sommes très fiers de pouvoir enfin lancer notre première opération de communication : la distribution de 50 000 marques-pages dans de nombreuses librairies et médiathèques dans toute la France.

Cette opération a été rendue possible grâce au don que nous avons reçu de Ludovic Dujardin, fondateur de l’application de méditation Petit Bambou.

Avec ces marques-pages, nous espérons pouvoir toucher directement les gens qui lisent et sont sensibles à la cause de la lecture. Grâce au QR code imprimé au verso, ils pourront se rendre facilement sur Librecommelire.fr et choisir à quelle association verser un don ou quelle action financer.

Les dons faits directement à Libre comme lire sont désormais également possibles : ils seront intégralement reversés aux associations qui nous font confiance.

On vous donnera les résultats d’ici quelques semaines. Nous espérons que cette opération soit notre premier succès et permette vraiment de démarrer notre activité.

Et si vous êtes libraire ou médiathèque, n’hésitez pas à vous manifester pour nous proposer de distribuer ces marques-pages.

Bonne journée !

Publié le Laisser un commentaire

Du 22 au 28 novembre, c’est la 3ème semaine de l’Édition Jeunesse Accessible !

Bibliothèque mobile Édition Jeunesse Accessible

Comment faire en sorte que tous les enfants de 3 à 12 ans, y compris ceux qui sont porteurs d’un handicap cognitif, sensoriel, intellectuel, comportemental ou neurodéveloppemental, puissent lire eux aussi ? En leur offrant des ouvrages adaptés. Ces ouvrages existent, mais on ne le sait pas assez.

L’enjeu de la semaine de l’Édition Jeunesse Accessible, c’est de faire en sorte que ces ressources soient mieux connues des familles qui en ont besoin, et de tous les professionnels qui peuvent les accompagner.

Dans toute la France, librairies et médiathèques proposent tout un programme d’ateliers, conférences, débats, présentations d’ouvrages adaptés, sensibilisations aux différents handicaps…

C’est l’association Signe de Sens, partenaire de Libre comme Lire, qui est aux manettes. Car depuis quelques années déjà, elle s’est fixée une ambition forte : que toutes les familles qui en ont besoin trouvent à moins de 30 km les livres adaptés qui permettront à leurs enfants de lire, eux aussi.

Vous pouvez retrouver sur Libre comme Lire l’action phare de Signes de Sens pour atteindre cet objectif : le déploiement d’espaces EJA dans les médiathèques. De quoi s’agit-il ? Eh bien, tout simplement de disposer des mini-bibliothèques avec tout un bagage de livres dans des espaces déjà consacrés à la lecture, où tous les enfants peuvent donc se retrouver. Exactement comme celle que vous pouvez voir en photo ci-dessus !

Bonne découverte de l’Édition Jeunesse Accessible !

  • Programme d’animations de la 3è semaine de l’Édition Jeunesse Accessible : à retrouver sur Facebook.
  • 25 novembre : journée professionnelle
    • Matinée ouverte toutes les médiathèques, librairies et éditeurs : inscriptions
    • Après-midi réservée aux médiathèques EJA et éditeurs EJA : inscriptions

Redécouvrez Signe de Sens sur notre site, ainsi que l’action Édition Jeunesse Accessible, que vous pouvez aider à financer.
(Re)lisez le “faire-part” d’arrivée de Signes du Sens sur Libre comme Lire.

Publié le Laisser un commentaire

La Balade des Livres offre à des femmes d’origine étrangère une bulle pour se ressourcer

Tant de vertus de la lecture ont déjà été mises en avant à travers les associations soutenues par Libre comme Lire… Y en aurait-il d’autres, encore, à souligner ? Eh oui ! Toujours ! Tant il est vrai que la lecture est source de richesses infinies.
Avec La Balade des Livres, association de Rennes qui vient de rejoindre Libre comme Lire, la lecture se présente comme une bulle apaisante dans un temps pour soi.

Que la lecture soit un vecteur d’apprentissage, c’est ce que nous rappelle le travail de Mots et Merveilles, les Clubs Coup de Pouce ou encore les projets d’écriture en milieu scolaire. Que la lecture soit une porte d’accès indispensable à l’autonomie, c’est ce que nous rappellent les associations travaillant pour les personnes handicapées, comme la Bibliothèque sonore ou Signes des Sens. Que le lecture soit un moyen puissant de créer du lien et du partage, c’est ce que nous rappellent les lectures intergénérationnelles de Lire et faire lire, les lectures partagées parents-enfants de maternelles promues par Co-LECTIF, les lectures apportées chez elles aux personnes âgées isolées par Chapitre 2 ou encore le camion-bibliothèque de l’ASET qui va dans les camps spontanés des gens du voyage. Que la lecture soit source de joie, de spectacle, d’émerveillement, de féérie, c’est ce qui sous-tend tous les projets de Perluette… Que de richesses, déjà !

La Balade des Livres nous invite, avec son projet Cuirasse et Dentelle, à apprécier un autre aspect de la lecture : cette capacité qu’a la lecture de nous extraire de nos soucis quotidiens, de la grisaille qui nous environne, de cet ici et maintenant qui peut être rude parfois, pour nous transporter, loin, ailleurs, dans un autre monde, un autre univers, ou même au plus profond de nous, nous connecter à d’autres émotions, nous faire vivre ou retrouver d’autres sensations… Bien sûr cet arrachement n’a qu’un temps, et sortis de la lecture, les soucis peuvent nous assaillir à nouveau, mais pour autant nous ne ressortons pas tout à fait les mêmes de ces petites bulles dans lesquelles nous nous sommes glissés avec un livre. Plus apaisés, revigorés, fortifiés par ces possibilités aperçues, accompagnés par les personnages rencontrés, inspirés par leurs histoires.

C’est cette expérience là, familière aux lecteurs fervents, que La Balade des Livres se propose de faire vivre à douze femmes qui en ont particulièrement besoin. Des femmes primo-arrivantes en situation fragile, qui portent bien des tracas, bien des responsabilités, et qui ont bien besoin d’être accompagnées un peu pour pouvoir se dire qu’elles ont droit de s’arrêter un peu, de penser à elle, d’oublier, de rêver. Qu’elles ont droit à un peu de lecture.

Découvrir La Balade des Livres sur Libre comme Lire – Découvrir le projet Cuirasse et Dentelles de la Balade des Livres
Soutenir Libre comme Lire – Découvrir le projet de Libre comme Lire

Publié le Laisser un commentaire

Bénévoles et compétents !

Une formation assurée par LEO

Comment agissent concrètement les associations qui œuvrent quotidiennement pour que tous aient accès à la lecture ? Régulièrement, Libre comme Lire vous propose un “focus sur” une thématique.

Ce mois-ci, focus sur la formation des bénévoles des associations. Parce que ce n’est pas parce qu’on est bénévole et qu’on donne gratuitement de son temps qu’on ne doit pas être hautement compétent ! Découvrez comment les associations s’y prennent pour garantir des accompagnements de qualité.

Chez Mots et Merveilles, les bénévoles qui s’engagent à accompagner des adultes illettrés dans le réapprentissage de la lecture sont bien accompagnés ! Dès leur arrivée, ils reçoivent un Kit du bénévole, avec plein d’informations pratiques, un catalogue de formations et même de quoi enregistrer les compétences qu’ils acquièrent par leur engagement. Une bibliothèque pédagogique est à leur disposition, et des formations sont régulièrement organisées.

Les bénévoles séniors de Lire et Faire lire 31, qui offrent des lectures intergénérationnelles aux enfants, eux aussi sont formés. À leur arrivée dans l’association, bien sûr, mais aussi régulièrement, à travers des sessions de formation continue pour approfondir, découvrir des nouveautés, des auteurs, échanger sur leurs pratiques.

Pour ce faire, ils sont parfois accompagnés par l’association LEO, la nouvelle recrue de Libre comme Lire ! LEO, Littérature et Enfance en Occitanie, a pour objet la recherche, l’information et la formation en littérature de jeunesse. La formation, c’est donc son activité principale ! Ainsi, pour accompagner les adultes médiateurs de littérature auprès des enfants, LEO a mis en place un site d’informations accessibles pour un public non spécialiste, et propose des rencontres d’auteurs, d’illustrateurs et d’éditeurs. Un trésor de ressources et d’accompagnement dont bénéficient les associations d’Occitanie !

Dans le Nord aussi, on se forme sans cesse à la littérature de jeunesse et à la lecture à voix haute. Et notamment grâce à Lis avec Moi, pionnière en la matière et spécialiste reconnue, souvent sollicitée pour former les personnels des médiathèques, par exemple, et qui offre à ses bénévoles des formations de très haute qualité, des comités de lecture…

Et ce n’est qu’un aperçu de cet aspect très important du travail des associations de lecture que représente la formation de leurs bénévoles. Parce que bien souvent, l’activité de ces associations repose en grande partie sur l’engagement des bénévoles, et que cela n’a de sens que si cet engagement est synonyme d’exigence et de qualité.
Vous le savez, Libre comme Lire ne présente que des associations sélectionnées par un comité de validation. Dans l’examen minutieux des dossiers de candidatures qui lui sont soumis, la formation des bénévoles est un critère essentiel.

Et c’est tellement important, que mon petit doigt me dit que nous aurons l’occasion de vous en reparler très vite…

Financer la formation des bénévoles de Mots et Merveilles avec : le kit du bénévole, Pédagogie-K, les journées de formation.
Financer la formation des bénévoles de Lire et faire lire 31
Financer les formations proposées par LEO
Soutenir l’action de Lis avec Moi

Publié le Laisser un commentaire

Faire en sorte que tous aient accès à la lecture, c’est aussi tenir compte de toutes les formes de handicap



… et c’est ce que fait Signes des Sens, la nouvelle association que Libre comme Lire est très heureuse d’accueillir et de vous faire découvrir cette semaine.

Signes de sens veut rendre la société plus accessible aux personnes en situation de handicap. Et bien sûr, cela passe, entre autres, par leur rendre la lecture accessible. Et si les handicaps – autisme, déficit intellectuel, surdité, cécité, troubles dys – sont variés, les possibilités d’adaptation des livres aussi, et il existe de plus en plus de livres à toucher, à écouter, aux polices spécialement étudiées, au texte facile à lire et facile à comprendre… et bien d’autres encore !

Signes des Sens fait connaitre cette édition spécifique, contribue à la déployer dans tous les lieux de lecture, librairies et bibliothèques, et accompagne les médiathèques dans l’installation d’espaces spécifiques, dotés de livres adaptés.

Pour que, malgré le handicap, chaque enfant puisse être libre de lire, et que, pour chaque enfant porteur de handicap aussi, lire rende libre.

Découvrir Signes de Sens sur Libre comme Lire – Découvrir le projet Espaces Édition Jeunesse Accessible porté par Signes de Sens –
Soutenir Libre comme Lire – Découvrir le projet de Libre comme Lire

Publié le Laisser un commentaire

Déjà fin septembre ! Focus sur les actions des associations dans les écoles.

Comment agissent concrètement les associations qui oeuvrent quotidiennement pour que tous aient accès à la lecture ? Régulièrement, Libre comme Lire vous proposera un “focus sur” une thématique.

En ce mois de septembre, mois de rentrée, focus sur les actions en milieu scolaire ou autour de l’école, pour accompagner les scolarités et favoriser les apprentissages.

Voilà ! L’école a repris depuis quelques semaines pour nos chères têtes blondes (ou rousses, ou brunes…) et les associations aussi s’activent pour reprendre leurs activités à leurs côtés.

Les bénévoles séniors de Lire et Faire lire 31 relisent leurs albums préférés : eux aussi vont faire leur rentrée dans les classes, pour offrir aux petits ces lectures intergénérationnelles qu’ils aiment tant.

À l’association Coup de Pouce, le dispositif déjà bien rôdé des clubs Coup de Pouce CLÉ se remet en place, cette année encore. En ce tout début d’année, les enseignants de CP observent leurs jeunes élèves entrer dans la lecture, et repèrent, parmi eux, ceux qui sont les plus fragiles et qui tireront le plus grand profit de ces ateliers.

Chez Co-LECTIF, en cette rentrée, c’est une nouvelle expérience qui commence : il s’agit d’inciter les parents des enfants de l’école maternelle à lire régulièrement des albums à leurs petits, en les accompagnant. Alors, on prépare les sacs de livres et les petits documents explicatifs.

Et au Centre Social Cocteau, on trépigne ! Vivement que démarre le grand projet de cette année : faire écrire un livre à toute une classe d’élèves de CM2, grâce à l’accompagnement d’un auteur et d’un plasticien.

Soutenir les apprentissages des plus fragiles, faire entrer le plus tôt possible les enfants dans la langue écrite, partager des moments de bonheur autour des livres, impliquer les parents, se lancer des défis collectifs un peu fous pour progresser et en être fiers… les actions des associations à l’école et autour de l’école sont complémentaires du travail des enseignants. Elles disent aux enfants que la lecture n’est pas qu’une affaire de travail scolaire mais qu’elle déborde d’occasions de partages, de fiertés, d’aventures. Elles leur disent aussi qu’au-delà de leurs enseignants, c’est toute la société qui les soutient pour qu’ils aient accès à ce trésor pour toujours qu’est la lecture.

Financer la création d’un livre par une classe de CM2 – Financer la lecture partagée en famille pour une classe de maternelle – Offrir un club Coup de pouce CLÉ à un élève de CP – Soutenir l’action de Lire et faire lire 31

Publié le Laisser un commentaire

A.S.E.T. : apporter la lecture aux enfants du voyage.

D’association en association, Libre comme Lire témoigne de l’extraordinaire variété et complémentarité du secteur associatif pour que tous, vraiment tous aient accès à la lecture. Aujourd’hui, nous sommes très heureux de vous présenter l’A.S.E.T. Nord, qui a choisi de travailler avec un public des plus éloignés du livre et de la lecture et va à la rencontre des enfants tziganes vivant dans des terrains spontanés de la métropole lilloise. Un beau projet, un projet fou peut-être, mais une forme d’évidence pour l’ASET qui aime à répéter que “les livres aussi, sont des gens du voyage”.

Avec sa camionnette aménagée en “Bibliothèque du Voyage”, l’A.S.E.T. apporte lectures, animations autour du livre, ateliers créatifs, prêts d’albums … aux gens du voyage et aux Roms migrants. Et ouvre ainsi la porte à une culture partagée, un imaginaire, une possibilité d’expression, de création.

Ce qui nous touche tout particulièrement dans la démarche de l’A.S.E.T., c’est cette capacité à imaginer les projets les plus exigeants et ambitieux pour un public des plus fragiles. C’est une constante des meilleures associations de promotion de la lecture et de lutte contre l’illettrisme : travailler avec les plus beaux matériaux, les textes les plus travaillés, les albums les plus puissants, mettre en oeuvre les démarches les plus réfléchies, les projets les mieux pensés au service des publics précaires, et de tous. Donner le meilleur à ceux qui en ont le plus besoin. Compter sur la force de la lecture, des textes, du lien qui se crée autour du livre pour libérer les potentialités de chacun.

Le projet que l’A.S.E.T. vous propose de soutenir correspond tout à fait à cette démarche, puisqu’il s’agit d’offrir à des enfants tziganes une semaine complète de plongée dans l’oeuvre d’un des auteurs-illustrateurs jeunesse les plus extraordinaires, afin de créer, à leur tour, leur propre livre à la manière de Christian Voltz. Beaucoup d’intelligence, une part de folie, de l’optimisme sans compter, de la patience, de la beauté et de la confiance : tant de belles promesses qui rendent ce projet de l’ASET emblématique des actions portées par les associations présentes sur Libre comme Lire.

Découvrir l’A.S.E.T. sur Libre comme Lire – Découvrir le projet À la découverte de Christian Voltz de l’A.S.E.T. – Faire un don à l’A.S.E.T.
Soutenir Libre comme Lire – Découvrir le projet de Libre comme Lire

Publié le Laisser un commentaire

Chapitre 2, le livre dans tous ses états !

C’est la dixième association qui rejoint Libre comme Lire, et c’est encore une nouvelle façon de promouvoir la lecture qui nous est proposée ! L’entrée privilégiée par Chapitre 2, c’est le livre. L’objet livre. Alors, découvrons comment Chapitre 2, cherche à donner aux livres les vies les plus riches possibles… ce qui enrichit aussi de nombreux humains entrainés dans l’aventure !

Collecter des livres et les trier. Donner aux plus fringants d’entre eux une seconde vie assez identique à la première en les mettant, à petit prix, sur les rayonnages d’une librairie solidaire où viendra les adopter un nouveau propriétaire lecteur. Les emmener bourlinguer de marché en marché jusqu’à ce qu’ils trouvent le lecteur isolé qu’ils relieront à de nouveaux mondes. Les embarquer dans des week-end festifs, dans un quartier ou un village. Les inviter prendre un café chez des personnes âgées et écouter les souvenirs remonter. Donner aux plus dépassés d’entre eux une nouvelle vie, différente et inattendue, entre les mains d’apprentis-artistes qui les transformeront en oeuvres de papier. Offrir aux plus cabossés, souvent bonnes pâtes, des réincarnations sans fin…

Si le livre, comme objet, est au coeur du travail foisonnant de Chapitre 2, il innerve un réseau immense d’actions qui entremêlent développement durable, lien social, émancipation par la lecture et la culture et création d’emplois solidaires. C’est la cohérence et la complétude de ce projet qui nous a séduits, à Libre comme Lire, et c’est pourquoi nous sommes très heureux d’accueillir aujourd’hui Chapitre 2.

Découvrir Chapitre 2 sur Libre comme Lire – Découvrir le projet Flori’Livres et le projet Partage de lecture de Chapitre 2 Soutenir Libre comme Lire – Découvrir le projet de Libre comme Lire

Publié le Laisser un commentaire

Quand un centre social porte un ambitieux projet de promotion de la lecture, Libre comme Lire le soutient, forcément !

Jusqu’à présent, nous vous avons présenté sur Libre comme Lire des associations qui ont mis la lecture au coeur de leur projet, quel que soit leur public.
Avec le centre social Cocteau, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui un autre cheminement qui amène à concevoir des projets ambitieux autour de la lecture : celui qui part de l’observation de son public, et prend acte du besoin de travailler la lecture.

Bien implanté dans son quartier de la Cousinerie dans le Nord, le Centre Social Cocteau a une vocation sociale globale. C’est un lieu d’animation de vie et d’interventions sociales intergénérationnelles, un foyer d’initiatives portées par les habitants et accompagnées par des professionnels pour favoriser, développer la mixité sociale. Les activités y sont donc variées, à l’image du public accueilli et de la diversité de ses besoins. Pas étonnant que tôt ou tard émerge un projet autour de la lecture ! C’est ainsi qu’est née l’idée de faire écrire un livre à des élèves de CM2.
Nous aurions pu, à Libre comme Lire, décider de n’accepter que des associations spécialistes de la lecture et proposant des actions bien rodées. Ç’aurait sans doute été plus facile, mais il nous semble important aussi de travailler avec des associations qui accompagnent au quotidien un public qui leur fait confiance.
Certains centres sociaux ont depuis longtemps installé la lecture au cœur de leur projet, en multipliant et diversifiant les propositions. Ateliers parents enfants, cours de cuisine, d’art plastique, accueils de loisirs, jeux autour du livre, partenariat avec les écoles, des artistes ou des associations spécialisées sont autant d’occasions d’inviter la lecture dans la vie des familles. 

Nous avons donc décidé de présenter sur Libre comme Lire certaines actions de structures qui ne se dédient pas tout entières à la lecture mais qui portent un projet ponctuel autour de la lecture, construit sur mesure pour leur public qu’ils connaissent bien. Ces projets font l’objet d’une instruction particulièrement attentive de la part de notre comité de validation. C’est ainsi que le Centre social Cocteau a présenté un projet de création de livre par des élèves de CM2. Projet que le comité de validation a jugé bien pensé et cohérent entre des objectifs vraiment intéressants et des modalités de mise oeuvre concrètes et réalistes au regard des objectifs, s’appuyant sur un partenariat lui aussi intéressant, impliquant un professeur référent, un auteur, la plasticienne du LaM (Musée d’art Moderne), et la bibliothécaire du centre social. Bref, un projet bien construit par une bénévole dont on sent qu’elle connaît son affaire.
Projet validé, donc, que vous pourrez retrouver sur notre site et que vous pourrez soutenir en toute confiance !

Petit à petit, vous découvrirez ainsi sur la plateforme de Libre comme Lire de plus en plus de projets divers, portés par des associations de toutes sortes, qui tous auront à coeur de promouvoir la lecture auprès d’un public spécifique et tous offriront toutes les garanties de sérieux et de pertinence souhaitables.


Découvrir le projet de création de livre par une classe de CM2 – Découvrir le centre social Cocteau

Soutenir Libre comme Lire – Participer au concours “Mon livre part en vacances”, jusqu’au 26 août.

Publié le Laisser un commentaire

” co-LECTIF ” multiplie les actions autour de la lecture à Pontault-Combault

Il y a mille et une façons de promouvoir la lecture, et chaque association privilégie une entrée spécifique. Libre comme Lire est fière de porter cette diversité ! Avec co-LECTIF, nous rejoint une association qui a fait de sa ville son terrain d’action.

Mots et Merveilles réapprend à lire aux personnes illettrées et Lire pour Vivre fait de l’alphabétisation pour les personnes d’origine étrangère ; Lis avec Moi promeut la lecture à voix haute pour tous les publics et Perluette travaille la littérature jeunesse sous toutes ses formes ; les clubs Coup de pouce CLÉ s’adressent aux petits élèves de CP en difficulté et la Bibliothèque sonore permet à ceux qui ne peuvent lire d’entendre les lectures ; enfin, Lire et faire lire 31 défend le lien intergénérationnel à travers la lecture partagée : chaque association a son public, son mode d’action, son objectif…

L’entrée de l’association co-LECTIF, Ensemble pour la lecture, c’est une ville : Pontault-Combault, en Seine et Marne. Sur cette ville, la jeune association créée en 2018 seulement, portée par le dynamisme de ses adhérents, multiplie les actions autour de la lecture. Lecture partagée avec les personnes âgées dans les EHPAD, les enfants dans les écoles, les centres de loisirs ou la bibliothèque, ou les personnes non-francophones en ateliers d’alphabétisation ; mise à disposition de livres pour les passants dans la rue avec les Boîtes à livres, sensibilisation des parents de tout jeunes enfants à l’intérêt de la lecture en famille ; l’été co-LECTIF propose aux habitants de Pontault-Combault-Combault de Partir en livre, la nuit de plonger dans la Nuit de la lecture, et un week-end par mois de participer à diverses manifestations de Ma Ville aime la lecture… Bref, grâce à ce co-LECTIF, à Pontault-Combault-Combault, les livres et la lecture sont partout, pour tous, tout le temps.

Petit territoire, grande concentration d’actions de lecture : voilà sans doute une des meilleures pistes pour “accrocher” durablement tous les publics à la lecture. Parce qu’on le sait bien : parmi les ressorts de la motivation figurent en bonne place le sentiment d’appartenance à un groupe (de lecteurs) et le sentiment de la valeur d’une activité (la lecture), mise en évidence par l’intérêt toujours renouvelé que d’autres lui portent, et le plaisir personnel qu’on y prend, d’expérience en expérience, avec les uns, et les autres…

Vous l’avez compris : à Libre comme Lire, nous sommes ravis d’accueillir co-LECTIF et nous espérons travailler longtemps ensemble, pour la lecture.

Découvrir co-LECTIF sur Libre comme Lire – Soutenir Libre comme Lire – Découvrir le projet de Libre comme Lire