Questions / Réponses

Pourquoi n’aider que les associations en faveur de la lecture et pas d’autres causes ?

C’est vrai que les causes légitimes ne manquent pas, et qu’il existe des associations dans bien d’autres domaines qui auraient sans doute besoin également d’être aidées. Mais Libre comme lire est né d’une histoire personnelle, elle reflète notre sensibilité, et porte nos convictions. Lorsqu’on fait un si gros travail, bénévolement, pour lancer une telle aventure, c’est indispensable d’être passionné pour aller au bout ! (Et puis, un domaine qu’on connaît bien, c’est une garantie de qualité)

Oui, mais bon, la lecture, la lecture… ce n’est pas un combat d’un autre temps ?

Tout d’abord, il faut rappeler que l’illettrisme touche encore en France 7% de la population âgée de 16 à 65 ans, et que les conséquences en sont dramatiques. Certes, on parle beaucoup d’illectronisme, en ce moment, mais cette problématique bien réelle n’écrase pas celle de la lecture : car une fois que vous avez accédé à la bonne page web, par exemple, que faites-vous si vous ne comprenez pas ce qui s’y affiche ? Or, 90% du contenu du web est textuel.

Mais la lecture, ce n’est pas seulement la maîtrise d’une compétence de base indispensable, c’est aussi…

La possibilité de vivre des aventures hors de notre portée, de faire des expériences inouïes, de ressentir des émotions nouvelles, de se mettre à la place de personnages parfois loin de nous, mais que nous apprenons à comprendre. Ce développement de l’empathie n’est-il pas terriblement d’actualité, alors que notre société s’interroge tant sur ses fractures multiples ?

Et puis lire, dans notre monde rapide et hyper connecté, cela implique de résister à toutes les sollicitations faciles qui se bousculent et s’imposent, de s’arrêter, de se poser, de faire cet effort aussi de la construction plus lente et plus active des images mentales personnelles… une véritable cure, en quelque sorte !

Et lorsque tout cela peut être offert, partagé, c’est un bonheur et un espoir.

Pourquoi ce nom, Libre comme lire ? Lire, d’accord, on voit bien, mais “libre” ? 

Il y a plein de façons d’entendre ce nom, qui nous semble s’appliquer, bien évidemment, à la lecture elle-même, mais aussi à notre démarche, aux associations soutenues et aux entreprises donatrices.

Bien sûr, par sa proximité avec l’expression “libre comme l’air”, ce nom renvoie à la légèreté, légèreté de la démarche, pour les entreprises qui veulent se montrer généreuses. Mais c’est l’entreprise donatrice aussi, qui est  “libre”, libre de choisir comment s’engager, qui soutenir, où intervenir… Et aussi les associations aidées, qui sont libérées de certaines démarches chronophages et d’une dépendance trop forte des aides publiques.

Oui, Libre comme lire, ça nous semble bien correspondre à notre projet !

Est-ce qu’on retrouve sur Libre comme lire toutes les associations qui œuvrent dans le domaine de la lecture ?

Eh non ! Il y en a tant ! Mais celles qui sont présentes sur Libre comme lire ont été sélectionnées selon un double critère de qualité : elles sont bien gérées et offrent la garantie que les dons seront effectivement utilisés comme promis, et elles mettent en place des actions qui sont effectivement très utiles pour promouvoir la lecture. À Libre comme lire, nous avons donc un comité de validation, nous apprenons à connaître précisément le travail de chaque association, et cela demande du temps. Petit à petit, de nouvelles associations devraient donc nous rejoindre.

Et si une association souhaite intégrer Libre comme lire ?

Elle peut déposer sa candidature ! Nous serons ravis de la découvrir.

Est-ce que je peux choisir l’association que je veux soutenir ?

Bien sûr ! Donner le choix est l’un des objectifs majeurs de Libre comme lire.

Vous pouvez décider quelle association soutenir, et même quelle action précise rendre possible.

Je suis un simple particulier, je suis une entreprise : quelle différence pour mon soutien aux associations ?

Lorsqu’une entreprise soutient une association, on parle de mécénat, si c’est un particulier, on parle de don. Sur Libre comme Lire, le principe reste le même : vous choisissez l’action ou l’association que vous voulez financer. Si vous choisissez de soutenir une association qui peut émettre une attestation fiscale pour une réduction d’impôt, le taux de réduction sera légèrement différent : pour un particulier, avec 66% de réduction d’impôt, votre don de 100€ ne vous coûte que 34€; pour une entreprise, avec 60% de réduction d’impôt, un don de 100€ ne coûte plus que 40€.

Pourquoi les dons n’ouvrent-ils pas tous droit à une réduction fiscale ?

Pour être éligibles à la réduction d’impôt, les dons doivent être désintéressés et ne comporter aucune contrepartie. Ils doivent être effectués au profit d’associations, de fondations, d’œuvres, de fonds de dotations ou d’organismes publics ou privés. qui ont été reconnus d’utilité publique ou d’intérêt général à but non lucratif par l’administration fiscale, en réponse à une demande de rescrit. Certaines associations n’ont pas fait cette demande, ou n’ont pas obtenu de réponse positive, parce qu’elles sont trop petites par exemple. Cela ne veut pas dire qu’elles ne font pas un travail formidable ! Il est donc très important de les soutenir également.

Par ailleurs, il faut savoir que les dons au profit des associations ouvrent droit, pour les particuliers, à une réduction d’impôt sur le revenu de 66 % du montant versé, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Parce qu’il existe de très généreux donateurs qui dépassent cette limite, que plus de la moitié des Français ne paient pas d’impôt sur le revenu de toute façon, et que pour beaucoup de nos concitoyens ce coup de pouce fiscal n’est pas déterminant, il nous a semblé juste de ne pas faire de la possibilité de délivrer une attestation fiscale une condition indispensable à la présence des associations de promotion de la lecture sur notre plateforme.

À quoi servent les 5% de frais inclus dans le montant de mon don ?

À deux choses bien distinctes :
– 3% sont reversés à Stripe, la solution financière qui permet d’encaisser les dons et de les reverser facilement aux associations bénéficiaires
– 2% reviennent à Libre comme Lire. Tout le travail accompli par notre association repose sur ses membres, bénévoles. Mais il y a des frais inévitables, et c’est pourquoi Libre comme Lire a besoin de soutien.

Comment être sûr que mon don sera utilisé comme promis ?

On vous donnera des nouvelles, bien sûr ! Toutes les associations présentes sur Libre comme lire s’y sont engagées : que vous fassiez un don d’argent sans affectation particulière, ou que vous parrainiez une action bien précise, vous saurez tout. Alors, attendez-vous à recevoir des petits messages et des sourires.